Le crédit auto pour chômeur

Les chômeurs ont du mal à joindre les deux bouts et ils sont souvent obligés de contracter des crédits par-ci, par-là pour s’en sortir. Malheureusement, à cause de leur statut, ils ont rarement la chance de trouver une banque qui accepte de leur prêter de l’argent.

S’ils ont besoin d’un financement pour acquérir une voiture, comment doivent-ils s’y prendre ? Si vous vous trouvez dans cette situation, laissez-nous vous montrer les solutions pour décrocher un crédit auto.

Le crédit bancaire

Le fait de ne pas avoir d’emploi réduit vos chances d’obtenir un crédit bancaire. En effet, si vous n’êtes pas solvable, c’est-à-dire que si vous n’avez pas un revenu suffisant,  aucune banque ne vous accordera un prêt pour chômeur. Cependant, il y a toujours des exceptions à la règle et c’est ce que nous allons vous montrer. Bonne nouvelle ! Malgré le chômage, vous avez toutes vos chances si vous avez une caution ou des garanties.

La caution

Dans une situation comme la vôtre, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide auprès des proches. Demandez à une personne de confiance si elle accepterait de vous soutenir dans votre requête de crédit. Si oui, vous pourrez la présenter à la banque en tant que caution.

Elle s’engage au même titre que vous et si vous n’arrivez pas à rembourser le crédit,  la banque s’adressera à elle pour exiger le paiement à votre place.

Les garanties réelles

De nos jours, il peut être difficile de trouver une caution. Si vous n’arrivez pas à trouver une personne de confiance, vous pouvez toujours tenter la garantie personnelle. Seulement, il faudra avoir un bien ayant au moins la même valeur que la somme demandée.

Vous l’apportez comme garantie pour obtenir le crédit. S’il n’y a pas d’incident de paiement, l’objet restera votre propriété. En revanche si vous n’arrivez pas à payer le crédit, la banque saisira la garantie pour la vendre aux enchères afin de rembourser le prêt.

Le micro-crédit

Tout le monde n’a pas forcément un bien à mettre en garantie. Si vous n’avez aucun autre moyen de convaincre votre banquier, tentez votre chance auprès des organismes de micro-crédit. Avec un micro-crédit personnel d’un montant maximal de 3.000 euros, vous pourrez financer l’achat d’une voiture.

Lorsqu’il s’agit de micro crédit, c’est vers l’Adie ou l’association pour le développement de l’initiative économique qu’on a l’habitude de se tourner. L’association propose un montant de 3.000 euros qu’il faut rembourser sur 6 mois à 3 ans. Cela dépendra du montant emprunté et de la situation financière au moment du dépôt de dossier.

img/credit-auto-sans-emploi.jpg

Le crédit auto de la CAF

Les allocataires de la CAF qui traversent une crise financière peuvent prétendre à une aide de la Caisse d’allocations familiales. Celle-ci propose également des crédits pour vous aider à payer une voiture. Il y a deux types de crédit auto de la CAF : le prêt préventif et le prêt d’honneur.

Le prêt préventif

Le prêt préventif est destiné aux familles en situation de précarité. Pour en bénéficier, le chômeur doit avec au moins un enfant ainsi qu’un quotient familial inférieur à 720 euros. Il faut également qu’il soit déjà bénéficiaire d’une allocation de la CAF et il doit pouvoir justifier de ses problèmes financiers. Le montant maximal de ce prêt est de 1250 euros à rembourser sur 50 mois au maximum. Vous l’aurez compris, le prêt ne vous permettra pas de payer la totalité. Vous devrez financier une partie de l’achat ou trouver un autre crédit pour compléter la somme.

Pour obtenir un crédit auto de la CAF, vous devez déposer une demande avec des pièces justificatives telles que le devis du vendeur de voitures ou du concessionnaire, la carte grise de la voiture, le certificat de non-gage et une promesse d’embauche. Il y a également un formulaire que vous devrez télécharger, imprimer, remplir et retourner avec l’ensemble des pièces.

Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur s’adresse aux personnes exclues du système bancaire classique qui bénéficient de la  RSA. Contrairement au prêt préventif, il n’y a aucune condition liée au quotient familial. Par contre, vous devrez demander à un travailleur social de monter votre dossier et de faire la demande de prêt. Le montant du prêt ne peut excéder 1850 euros. Vous devrez donc participer ou chercher d’autres financements.

L’aide de Pole Emploi

L’aide à la mobilité de Pole Emploi n’est pas vraiment un crédit puisqu’elle n’est pas remboursable. Cette subvention d’un montant maximal de 800 euros permet de payer l’achat ou la location d’un scooter ou d’une voiture. Pour ceux qui ont déjà une voiture, mais qu’elle nécessite une réparation, ils peuvent demander l’aide de Pole Emploi.

Bien sur, cette aide ne peut être donnée à tout le monde. Pour en bénéficier, il faut que le demandeur justifie l’achat du moyen de locomotion : il doit être indispensable pour ses déplacements. Par ailleurs, il doit également avoir retrouvé un emploi même si ce n’est pas en CDI. Une promesse d’embauche est aussi valable.

Les astuces pour avoir un crédit

La première chose que vous devrez faire c’est de prouver que l’achat de la voiture est une nécessité et non un caprice. Si vous comptez acheter une voiture pour partir en vacances par exemple, votre demande sera rejetée.

Tout le monde sait que de nos jours, il devient difficile de trouver du travail quand on n’a pas de voiture. Certains employeurs exigent d’avoir une auto ainsi qu’un permis de conduire. Par ailleurs, une voiture vous permettrait d’élargir votre zone de recherche d’emploi, ce qui augmentera vos chances de trouver un boulot. Il vous appartient de trouver les bons arguments pour convaincre les banquiers et prêteurs.

Ensuite, faites attention à vos choix. Vous n’avez pas le droit d’exiger une voiture luxueuse et chère. Soyez raisonnable et rappelez-vous toujours qu’il s’agit d’une nécessité. L’essentiel sera d’avoir une voiture qui fonctionne et qui puisse vous permettre d’assister à des formations ou de chercher du travail.

Enfin, si les banques et les organismes n’ont aucune offre adaptée à vos besoins, vous pouvez toujours avoir recours au prêt entre particuliers. Mais soyez prudents et préférez demander à vos proches.